26 septembre 2008

Quand Gaïa s'offre dans une dernière danse... [ou comment l'Eté prend fin pour donner vie à l'Automne féconde]

Être... Être différent... Être vivant... Être humain? Être ou disparaître...

Le sommeil me gagne...
Le sable s'est répandu, délicate poussière aux notes magiques, aux parfums merveilleux...
Et le rêve s'installe...
Morphée renaît lentement, douce incarnation d'un univers fantasmagorique où les secondes ne sont plus... Où l'espace s'évanouit pour laisser place à cet océan primordial... immatériel... immortel...

Les feuilles de platanes s'envolent joyeusement...
La brise souffle et s'essouffle dans un dernier bruissement...
Les nuages se laissent dériver... comme une aquarelle trop délavée...
Les couleurs pâles viennent flotter sur cette toile assombrie par les journées dorénavant trop courte...

Septembre apparaît, au coeur d'un rayon lumineux, solaire et pourtant si froid...
Et la grande saison s'échoue sur les rives asséchées, terres de vie, terres de paix...

Gaïa, ta renaissance commence...
La chaleur quitte ton corps, mais là... si près de ton âme, éclosent déjà les fleurs envoûtantes de l'Automne...


Ca y est... Je crois que l'été est définitivement terminé... ouiiiiiin snirfl snirfl... :'(
Je sais bien qu'on doit la laisser mourir, la Belle Saison, pour que vienne l'Automne...
Ses p'tits champignons, châtaignes et autres marrons... Mais qui puis-je?
Je suis issue de Gaïa en ses temps chauds et arides... J'ai besoin de cette atmosphère où le corps se laisse aller, baigné des rayons salvateurs...
Lentement en Septembre, l'énergie de l'Astre cesse petit à petit de darder la Terre-Mère, offrant la vie avec moins de force...

Pour fêter une dernière fois ces heures passées où Râ régnait en maître...
Voici quelques p'tits plats pour mettre en scène, en une ultime danse, ces fruits de la fécondité...
Et notamment aujourd'hui je vous livre celle que je chérie par dessus tout (quoique... ^^ faut dire que j'aime tous les fruits et légumes alors en choisir un c'est dur xD)...

... Ô Bergine... où les dernières heures d'une déesse de la cuisine ...

~~> Caviar d'Ô Bergine... suaves douceurs pour un voyage aux couleurs égyptiennes...

Ingrédients [pour un apéro estival de gros gourmands]:
¤ Trois aubergines bien rondes

¤ Trois gousses d'ail

¤ Un beau bouquet de persil frais

¤ Quelques brins de marjolaine

¤ Poivre, Moulin 5 baies et sel rose

¤ Cumin et paprika fumé en poudre


Rien de bien complexe... et pourtant didiou que c'est bon !!
Dans un premier temps, on s'occupe de la cuisson des aubergines. Personnellement, j'adôôôôre le goût du fumé, alors très souvent je profite du barbecue alumé pour y faire cuire mes p'tites 'berginettes en coque de papier alu. Et là... mamamia rien à voir avec d'autres modes, c'est incomparable... Bon certes me direz-vous mais heu... c'pas tous les jours guinguette, et le barbuc' hein... Oki j'avoue... Mais c'pas grave on fait pareil... au four ;) Ah c'est sûr, c'moins rustique xD
Dans le même principe, vous les entourez entières dans le papier-qui-brille et zouuu 45 minutes à 190°C...
P'tit plus: Profitez-en et faites également des poivrons rouges, de l'échalotte, oignon ou ail de la même manière... Pas besoin d'huile, juste le légume et selon l'utilisation future, quelques herbes de provence et branches de romarin frais... Vous obtiendrez des p'tits délices confits lentement...

Pendant ce temps, faites la peau (muahahha) aux gousses d'ail et au persil, avant de les passer ensemble (quel merveilleux couple :')) au mixer (quelle f(a)in tragique... digne de Roméo et Juliette mdr... l'aleine en plus xD).
Une fois bien réduit en une purée assez fine (mais pas trop non plus hein..), réservez en attendant que les aubergines soient cuites.

Ah bah c'est déjà fini? ooh beh...
Les dames du jardin dans leur belle robe pourpre sont cuites... Alors les gens ont l'habitude de retirer la peau, moi je trouve ça vraiment dommage. D'une cela donne bien plus de goût au plat. Et de deux ce serait bien triste de se priver des vitamines qu'elle contient... Du coup, armée de ma fidèle fourchette, je les sors de leur papier alu et in the saladier j'écrase...
Non il n'y a là rien de violent roooh... Faites ça avec délicatesse voyons (c'est qui Délicatesse?.. xD hum...). Ajoutez la purée d'ail et de persil, et assaisonnez de sel et de poivre, ainsi que quelques tours de 5 baies. A celà, saupoudrez d'un peu de cumin et de paprika fumé en poudre et la marjolaine finement émincée, avant de bien mélanger une dernière fois.

Mmmmh...
On place au frigo pour lui donner un p'tit coup de frais avant de se régaler sans aucun remord... Sur des tartines d'un pain sombre (type seigle ou allemand), complet ou même multicéréales, préalablement toastées pour un apéro divin...
Ou pourquoi pas dans une wraps ou un sandwich pour un bento aux nuances orientales (avec quelques tomates confites, du fromage de chèvre et quelques dès de tofu [ou jambon cru pour les omni's :p], du basilic, de l'huile d'olive...) Plaisir garantit ;)


~¤~¤~¤~¤~¤~

~~> Papeton d'Ô Bergine... divines saveurs de Provence pour une balade en plein maquis...

Ingrédients [pour 4 à 6 amoureux des douces soirées d'été]:
¤ 1.5 à 2kg d'aubergines
¤ Six gousses d'ail
¤ Trois oeufs
¤ 20 cl de crème de soya (ou crème fraîche liquide)
¤ Un joli bol de brebis sec râpé (à défaut du gruyère, parmesan ou comté)
¤ Une belle botte de persil frais
¤ Graines de pavot
¤ Sel de guérande, poivre noir moulu
¤ Graines de tournesol

Les cigales chantent... L'assiette aussi...
De la même manière que pour le caviar (voir ci-dessus au cas où vous ayez sécher le cours... lol), faites cuire les aubergines au four et écrasez-les.
Idem pour l'ail et le persil à réduire en purée, tout en réservant quelques brins d'aromates à ciseler finement pour retrouver, en coupant le papeton, de jolies touches vertes.
Dans un bol, battre les oeufs rapidement à la fourchette, verser la crème puis assaisonner de sel et de poivre fraîchement moulu.
Alors vi, je sais, ça ressemble beaucoup à la recette d'avant et pourtant... ça n'a rien à voir ^^ (Soyez patient un peu roooh et pis z'avez qu'à tester, vous verrez par vous-même ^^)

Associer les saveurs et les matières...
Dans un grand saladier, mêlez la purée d'aubergine et le mélange ail/persil, de même que les brins émincés... Y adjoindre les oeufs battus et assaisonnés, le fromage râpé et le pavot avant de remuer délicatement l'ensemble dans un geste plein d'amoûûûr ;)
[As'tuce: Si vous êtes pressé, mettez tous les ingrédients dans un récipient assez haut et mixez à l'aide d'un pieds à soupe durant quelques secondes].
Versez dans un moule à cake, saupoudrez (ou pas^^) de graines de tournesol toastées. Enfournez alors pour 1h au bain-marie à 200°C. Attention cependant, ne le disposez pas dans la partie supérieure du four, il risquerait de brûler sur le dessus.

oOo La p'tite sauce tomate qui va bien... oOo
Bah vi, un papeton digne de ce nom, par chez nous, s'accompagne d'un délicieux coulis aux senteurs de Provence bien prononcées:
¤ Une dizaine de tomates roma mondées (géniales pour les sauces)
¤ Trois petites échalottes
¤ Un oignon rouge
¤ Deux gousses d'ail
¤ Graines de coriandre et pavot
¤ Herbes de Provence et thym frais effeuillé
¤ Poivre noir, Moulin 5 baies et sel
¤ Deux à trois cuillères à soupe de vinaigre de vin rouge
¤ Huile d'olive
¤ Paprika, piment d'Espelette
[Facultatif: Deux cuillères à soupe de miel, cannelle et cardamome noire... hihi!! J'vous explique après ;)]

Emincez finement l'oignon et les échalottes, écrasez au presse-ail les gousses et faites revenir l'ensemble dans un filet d'huile d'olive, en saupoudrant de quelques graines de coriandre. Pendant que ça colore légèrement (humez cette odeur *-*) mondez les tomates avant de les couper grossièrement en cubes et de les incorporer à l'émincé frichtouillant gaiement. Bien remuer, ajouter un petit verre d'eau et laisser compoter à couvert sur feu doux, durant environ 10 à 15 minutes (toutefois surveillez hein ?!! Je ne serais pas responsable des casseroles crâmées moua :p).
Quand les tomates se délitent suffisemment et que l'eau s'est bien évaporée, ajoutez le vinaigre et les herbes, puis laissez blobloter quelques minutes supplémentaires à découvert. Assaisonnez de sel, poivre, paprika et graines de pavot. Mélangez puis coupez le feu.

[P'tit plus:] Ajoutez, durant la dernière phase, deux cuillères de miel (et même une pincée de cannelle et cardamome noire). Vous obtenez alors une délicieuse sauce tomate aigre-douce qui se marie à merveille avec le goût si spécial de l'aubergine... tout du moins pour moi :p
Essayez... on sait jamais ;)

Pour le service....
Dressez une jolie part de papeton refroidi au centre de l'assiette et nappez généreusement de sauce encore tiède ou froide.
Finir en versant un filet d'huile d'olive, et pourquoi pas une belle feuille de basilic frais et quelques olives noires de Nyons finement émincées...


~¤~¤~¤~¤~¤~¤~

Les cigales chantent encore.. Si, si...
Tendez l'oreille, vous verrez...
Le coeur et l'esprit savent faire des merveille ;)

Partager cet Article:

Facebook Twitter Technorati Delicious Google Flux RSS

Blogger

8 grains de sable:

Claude-Olivier a dit…

oh, ça sent bon l'été dans ta cuisine. je dois avouer que je ne cuisine pas souvent d'aubergine, et je ne sais pas pourquoi...peut être que c'est un légume un peu spécial à cuisiner. Tout ceci me tente beaucoup en tout cas! ah pis j'aime l'automne, ce matin, de gros bands de brouillards, une température bien fraiche et de la buée quand on parle...a moi les fondues et autres réjouissances lol, biz

babouchka a dit…

Belle variation sur les aubergines.

lili a dit…

[C'est trop injuste, je viens sur ton blog tous les jours ou presque à la recherche d'une petite nouveauté et c'est juste quand je ne viens pas pendant trois jours qu'il y a une nouveauté ..! Je suis sûre que tu fais exprès ! :p]

Ce qu'elles sont belles, tes aubergines ! Ta première photo est juste ... rhaaa ! :D

Chez toi, c'est l'hoummous que j'avais choisi ; j'espère goûter une prochaine fois à ce caviar d'aubergine parce qu'il donne envie envie envie !

Carole a dit…

Oh j'ai faim !! et il fait pas beau ... et Mr météo annonce la neige pour vendredi ... Je suis terriblement déprimée et seul un papeton comme le tien pourrait me redonner le sourire. Je peux ? ;)

Cenwen a dit…

Bonjour:) je ne passe pas très souvent en ce moment, à mon plus grand regret:( mais chaque fois que je viens, c'et toujours avec le même émerveillement et le même bonheur:) Je repars avec le sourire et un rayon de soleil dans le coeur:)
Merci infiniment à toi:)
Bisous, bonne journée:)

les chéchés a dit…

encore quelques aubergines dans le bas de mon frigo, et une envie de les mettre à l'épreuve autrement qu'avec du miso... terrible, tes photos, le papeton d'aubergine, le soleil qui pointe quelques rayons dans mon salon...
merci!

cicerolle a dit…

C'est un festival d'aubergine ! J'aime beaucoup cette recette de papeton, et celle belle sauce tomate... en fait j'aime tout. C'est tout dans mes goûts ! Coté météo, chez moi c'est les montagnes russes, l'été qui était parti est revenu puis repart et ainsi de suite. On ne sait plus comment s'habiller, scrogneugneu.

lili a dit…

Tu sais qu'à chaque fois que je viens ici, même s'il n'y a pas de nouvelle recette, je regarde toutes les photos de celles-ci ? =)

M'excuse pour le "pas de mail" du moment, j'ai un mal d'épaule assez insoutenable qui m'oblige à ne rester sur le PC que quelques minutes et encore :/ Juste le temps de te laisser un tit mot ici hihi ^^

Bisooooous !

Blog Widget by LinkWithin